/ 88ème salon de l'automobile de Genève - Les news

Palexpo Genève

Quand 

6 mars 2018 

 

Le salon de l'automobile de Genève marque traditionnellement l'ouverture de la saison photographique, et cette année est un peu particulière, car ça fait déjà 15 ans que je me rends à ce salon...que le temps passe. Depuis plusieurs semaines, les réseaux sociaux nous envahissent de photos, volées ou officielles, de tout ce qui sera présenté, et même si je regarde tout cela en diagonale pour éviter de se gâcher trop le plaisir, c'est quand même intéressant de noter tout ce qu'il y aura à voir durant au salon.

C'est ma petite checklist en poche que j'arrive à Genève, le temps de descendre de l'avion, j'attaque le salon vers 8 heures du matin. Et au delà la bonne gestion de son planning, car il faut jongler entre les conférences de presse non encore faites, celles qui viennent de se terminer et dont les stands sont noirs de monde, et les stands où les nouveautés sont encore bachées, il faut être plutôt bien organisé. Heureusement je connais bien le salon, et ça ne sont pas les quelques changements opérés cette année qui m'ont perturbés (Opel, DS, Infiniti, Mini absents, Jaguar Land Rover ont pris la place de Citroen/DS, Citroen atteri chez le cousin Peugeot, Aston Martin cède sa place à Polestar et prend la place laissé vacante par Opel...dans l'ensemble on s'y retrouve).

Et avant de rentrer dans le vif du sujet, je vais balancer tout de suite mes coups de gueule, comme ça, ça sera fait.... Ca fait déjà de nombreuses années que je me plains de la présence inexpliquée de tout un tas de gens qui n'ont rien à faire là lors des journées réservées à la presse (les clients avec femme et enfants, les espions industriels chinois, et j'en passe..), il y a de plus en plus de bloggeurs/youtubeurs/instagrameurs qui arrivent à être présents lors de ces journées, et c'est particulièrement énervant. On se retrouvre avec une bande de mecs/nanas qui ne sont là que pour se prendre en selfie devant les nouveautés du salon (genre, alors là c'est moi devant la Ferrari 488 Pista, là c'est moi devant la McLaren Senna....), MAIS ON S'EN FOUT SERIEUSEMENT, C'EST LES VOITURES QUE NOUS SOMMES VENUS VOIR, PAS VOS TETES!!!! et autre phénomène dans le même journal, les pseudos journalistes qui filment des voitures avec leur smartphone pendant de longues minutes pour une audiance de 2 à 5 visiteurs....sérieux les gars, un peu d'amour propre, rendez vous compte qu'à part de l'auto-satisfaction, ça ne sert à rien !!!

Autre coup de gueule, mais cette fois à l'encontre des constructeurs de sportives...messieurs, pourquoi ???? Vous ne pensez pas qu'on en a déjà assez avec Liberty Walk ou Mansory, qui s'en donnent à coeur-joie pour massacrer certaines de vos belles créations ? Pourquoi leur faciliter vous la tâche ? Je pense entre autres au Lamborghini Urus ou à la McLaren Senna, c'est disgracieux, difforme, aucune élégance, rien qu'à voir la fixation de l'aileron arrière de la Senna, le pauvre Ayrton doit se retourner dans sa tombe.... Sérieusement, je pose un billet (un petit, je ne suis pas bien riche :-)) sur la présence d'un Urus chez Mansory l'année prochaine (pas forcément d'une Senna, vu le prix; encore que, Mansory a bien massacré une Veyron cette année....). Ou alors, à force de traîner au milieu des Ferrariste, je perds toute objectivité....allez savoir !

Voilà, ça c'est dit, passons au choses sérieuses. Et ma favorite du salon, sans surprise, la Ferrari 488 Pista. Alors, il ne s'agit que d'une déclinaison d'un modèle existant (la 488 GTB), mais Ferrari a de nouveau fait très fort en terme d'innovation. 90 kgs gagnés sur la balance, 50 chevaux sur le banc, ce qui porte à 720 la cavalerie (le V8 le plus puissant jamais sorti par Ferrari !). Le tout sans aileron disgracieux, l'aéro est construite en toute discrétion à travers un superbe travail de carrosserie...bref une futur must !!!

Autre coup de coeur de ce salon de Genève 2018, la Polestar 1. Même si ça n'est pas une 1ère mondiale, vue qu'elle a été présentée à Shangai l'année dernière, c'était sa 1ère sortie publique en Europe. Pour ceux qui n'ont pas trop suivi l'actualité automobile, Polestar était l'ancien badge des modèles sportifs (et malheureusement confidentiels) de la marque Suédoise Volvo. La marque proche de l'environnement a déjà fait savoir qu'elle abandonnerait assez tôt les moteurs uniquement thermiques, mais elle veut aller plus loin avec Polestar. Forte également du soutien financier du propriétaire chinois Geely, Volvo a donc décidé de créer cette nouvelle marque, et qui ne sera composé que de modèles électriques. En attendant les modèles 2 et 3, la 1 se démarque de la philosophie de la marque car il s'agit d'un modèle hybride, mais quand même capable de parcourir 150 kms en mode 100% électrique. Et le reste du temps me diez-vous ? Les chiffres parlent d'eux même : 600 chevaux et 1000 Nm de couple !!!! La Polestar 1 part clairement chasser sur le terrain de la Tesla Model S...on a hâte de voir les 1ers essais !!! Côté style, la Polestar 1 est assez proche du concept Volvo S90 vu il y a quelques années, et la filiation avec le modèle haut de gamme de Goteborg est assez flagrant. On pourrait la prendre pour la version coupée et musclée de la S90...il y a pire comme référence.

En face des stands Volvo/Polestar, on retrouve McLaren. Le constructeur de Gaydon nous présente donc la remplacante de la superbe P1, et personnellement, je suis plutôt déçu du style. Je la trouve très (trop?) torturée, notamment avec ses flancs archi-creusées, ses portes transparentes, et sur l'arrière, l'implantation de l'aileron est loin d'être harmonieuse. Connaissant McLaren, c'est probablement très efficace sur la route (800 chevaux, 800 Nm de couple et 1.200 kg sur la balance, effectivement c'est prometteur), mais le style a été sacrifié...et je ne parle pas de la Senna GTR, modèle extrême et uniquement dédié à la piste, mais l'énorme spoiler avant et le diffuseur arrière sont loin d'être des modèles de style...

Partons désormais vers un petit tour du côté des marques du groupe Volkswagen. Lamborghini nous présente une nouvelle déclinaison de l'Huracan, la Spyder Performante, ainsi que le SUV Urus (dont j'ai déjà tout dit plus haut), Bugatti présente la Chiron Sport, dans une superbe livrée rouge. Qu'est ce qu'elle a de plus ? En fait, c'est plutôt en moins, à savoir .... 18 kg !!! Sur un engin de 2 tonnes à vide, la cure d'ammaigrissement est plutôt faible. Quand on voit Ferrari faire perdre 90 kg à sa berlinette 488 qui pèse moins de 1.400 kg à vide, ça en devient risible....enfin Porsche nous présente sa nouvelle génération de 911 GT3RS, dans une couleur verte pour le moins explosive !!!

Parmi les autres marques sportives, on citera  la nouvelle Rimac, l'Astan Martin Vantage, la Pagani Zonda qui n'en finit plus de mourir, avec sa nouvelle déclinaison HP Barchetta, la W Motors Fenyr, la Hennessey Venom F5 ou la MAT Stratos, déclinaison moderne de la légendaire Lancia...

Chez les généralistes, quelques modèles sportifs à voir également, avec notamment la nouvelle version de la Mustang Bullitt, la nouvelle Toyota Supra, malheureusement présentée dans une livrée Gazoo Racing, ça nous donne une petite idée de ce que sera son style, mais il faudra encore patienter pour voir la version "civile". A voir également l'Audi R8 en version 2 roues motrices ou encore la Honda NSX version GT3

Chez les constructeurs Premium, à voir notamment le nouveau Jaguar 100% électrique I-Pace, la nouvelle Audi A6, la Volvo V60 ou encore la nouvelle génération de Jeep Wrangler.

Du côté des généralistes européens, la principale nouveauté est la Peugeot 508, qui nous propose un joli renouveau. Malheusement Peugeot a fait des économies sur la mise en scène de son nouveau modèle, difficile à approcher et à photographier. A voir également les 1ers pas de la marque Cupra, déclinaison sportive de Seat.

Et du côté des constructeurs asiatiques, Toyota entend prendre des parts de marché avec sa nouvelle Auris, tandis que Lexus lance son petit SUV UX. Chez Kia, c'est la 3ème génération de Ceed qui tient la vedette, et chez Hyundai, c'est le nouveau Santa Fé et le Kona électrique qui étaient sous le feu des projecteurs.