Événements

/ Goodwood Festival of Speed 2017

Goodwood, UK

Quand 

29 Juin - 2 Juillet 2017 

 

Goodwood Festival Of Speed, The place to be.


Chaque année j’en rêvais un peu plus, je me disais « l’an prochain c’est bon j’y vais ! ». Cette fois-ci, ce fut la bonne. Et quelle claque !
Par où commencer ? D’abord, parlons de l’atmosphère en général et ce à quoi il faut s’attendre en ayant un simple billet enceinte générale. Le parking est gratuit et bien organisé (vous me direz, pour le prix du billet …). En moins de 10 minutes (fouille incluse), on se retrouve au Panthéon de l’Automobile. Le spectateur lambda a accès à la majeure partie des voitures, peut tourner autour, le tout étant sous des tentes blanches « à l’ancienne », le reste étant les F1 que nous pouvons néanmoins admirer de près, très près même. Concernant la partie action, à ne pas négliger loin de là, le spectateur est en permanence à 1 ballot de paille de la piste. C’est tout simplement génial !Entrons maintenant dans le vif du sujet. Muni des billets pour 4 jours, nous allons arpenter les terres de Lord March et découvrir l’un des, si ce n’est LE plus extraordinaires des rassemblements Automobile de la planète.  Comme la plupart des meetings, le parc automobile présent est divisé en plusieurs catégories, et croyez-moi sur parole, la qualité est bel et bien au rendez-vous !

Démarrons en fanfare avec les Supercars by Michelin. Ici, on retrouve les voitures de route les plus performantes et exclusives : on parlera Pagani avec une énième déclinaison de la Zonda, ici une 760 Oliver Evolution (ni plus ni moins qu’une Zonda R de route, et boite manuelle s’il vous plaît !) et une Huayra BC, ou Koenigsegg avec la fameuse Agera Naraya, magnifique dans sa robe carbone bleu parée d’or.

 

 

Les constructeurs de prestige viennent en force. Lamborghini exposait une Aventador S, qui faisait pâle figure (ce n’est pas souvent le cas) aux côtés de la Centenario et de l’Huracan Performante. Même sur les parkings, elles sont déjà nombreuses !

 

 

Aston Martin avait un alignement assez sympathique. On notera la V8 AMR Pro au son terrifiant, la Vanquish Zagato et sa ligne à couper le souffle, ainsi que la toute nouvelle Vulcan AMR Pro, évolution de la Vulcan. Les 24 exemplaires de cette dernière pourront, au bon vouloir du propriétaire, être dotées d’une boite de vitesse aux rapports plus courts et de nouveaux appendices aérodynamiques (aileron à 2 étages, flaps supplémentaires à l’avant et nouvelles écopes). Le V12 garde la même puissance et une sonorité magnifique.

 

 

Mclaren Automotive sont là pour faire parler la poudre ! Au programme : P1 GTR, 720S (dont la sublimissime Velocity by MSO), F1, 570S Spider. Les artisans de chez Lanzante Motorsport sont de la partie avec leur désormais célèbre P1 LM, machine de route la plus rapide sur la Nordschleife. 

 

 

La Scuderia Ferrari est présente avec l’ensemble du programme XX (599XX, FXX Evoluzione et FXXK) ainsi qu’une LaFerrari Aperta. Etonnamment, aucune 812 Superfast ! Cependant, pour se rattraper, un plateau spécifique est dédié à la marque au Cheval Cabré qui fête cette année ses 70 ans d’existence, nous y reviendrons un peu plus bas, ça vaut le détour …

 

 

Porsche a profité de l’occasion pour dévoiler la plus puissante 911 jamais construite : la 991 GT2 RS. Forte de 700cv issus d’un flat 6 bi-turbo, la Veuve Noire est de retour !

 

 

Le made in France est bien représenté avec Bugatti : 2 Chiron et une horde de Veyron de tous types.

 

 

D’autres marques sont présentes comme Rolls-Royce et l’unique Sweptail au design controversé, ou encore 2 Ford GT, et j’en passe …

Examinons maintenant plus en détails le plateau spécial « Ferrari 70 ». C’est tout simplement une orgie pour tifosi : l’ensemble des déclinaisons de 250 (GTO, LM, SWB, TR …), 156 F1 « Sharknose », F2007, Daytona Competizione, F40 LM … c’est phénoménal. L’hymne italien retentit vers 13h et un feu d’artifice est tiré, avec toutes ces fabuleuses voitures au pied de la sculpture de Goodwood. Des photos valent mieux qu’un long discours.

 

 

Passons du côté obscur (pour moi) du FOS : les voitures de course. Là, je ne réponds plus de rien. Il y a le meilleur de toutes les catégories, de toutes les époques. Les voitures de drift font le show : « Mad » Mike Whiddett avec sa MX5 de 1200cv et ses camarades s’amusent à faire des ronds et regarder la piste par la vitre.

 

 

On retrouve quelques perles d’Endurance et de Series comme le Can-Am (mon péché mignon). Un plateau dédié à la légende Tom Kristensen bourré d’Audi, une Chapparral 2E et son aileron gigantesque, une Porsche 917-30 de 1500cv ou encore, puisqu’on en parle, de la 919 vainqueur du Mans cette année, excusez du peu. 

 

 

En tant que fan absolu, j’étais au paradis avec 2 Mclaren F1 GTR (Gordon Murray n’était d’ailleurs jamais bien loin de ses « petits »).

 

 

En parlant de F1, passons à cette merveilleuse catégorie du Sport Automobile. Chaque décennie est représentée, avec de superbes machines : Lancia D50 pour les 50s, Lotus 49 pour les 60s, Brabham BT46B pour les 70s (la fameuse « Fan Car » et son hélice pour créer de l’effet de sol), Renault RS01 pour les 80s, Williams FW14B pour les 90s, Ferrari F2007 pour les 2000s, Red Bull RB7 pour les 10s (avec son fameux diffuseur soufflé par les échappements). Un plateau génial, qui permet de se rendre compte de l’incroyable évolution technique et technologique au fil du temps. Quelques pilotes se sont amusés à leur volant : Valtteri Bottas, Nico Rosberg, Pierre Gasly, Robert Kubica …

 

 

Dans les allés, on croise quelques stars comme Brendon Hartley, Nick Mason, Rowan Atkinson, ou encore la sublime Carmen Jorda. L’entrée du Driver’s Club Martini permet aux fans de faire dédicacer quelques objets (j’ai pu faire signer mon programme par Emerson Fittipaldi et Derek Bell, par exemple). 

 

 

Nous ne sommes pas les seuls froggies à traverser la Manche, René Arnoux, Jean Ragnotti et François Delecour sont là pour montrer de quel bois on se chauffe par chez nous !

 

 

C’est un véritable feu d’artifice Automobile. A l’heure actuelle, c’est incontestablement le meilleur meeting auquel j’ai pu assister. Il ne fait aucun doute que j’y retournerai dès que possible !

 

 

Retrouvez la galerie complète : ici

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir